Retour à l'accueil

L’OXYDE DE PLOMB DANS LES PRODUITS CERAMIQUES

L’oxyde de plomb : formule PBO est un produit très utilisé dans la composition des produits céramiques (émaux et décors)
C’est un point qui agite beaucoup le milieu des décorateurs sur porcelaine au sujet de la toxicité des couleurs que nous utilisons, sans pour cela apporter de réponse satisfaisante !!! Nous allons essayer de clarifier et de tordre le cou aux élucubrations diverses.

La décoration sur porcelaine repose sur le principe d’un décor qui se vitrifie en une fine couche glacée qui doit fortement fusionner avec la « couverte » déjà présente à une température entre 750°C et 850°C Pourquoi cela ? Parce que à plus haute température la palette de couleur se restreint fortement.

Ces couleurs contiennent donc deux composants principaux : les colorants et des fondants qui assureront la fixation.et le brillant ou la matité de la couleur. Les colorants (oxydes métalliques) représente environ 20% du mélange ce qui est relativement faible.

Les fondants peuvent être de plusieurs natures suivant la température de fusion et la couleur elle-même.En effet les fondants ne doivent pas modifier la couleur en fonction de la température d’où un dosage savant entre tous ces composants.

Principaux fondants : Minium, borax fondu, borax cristallisé, acide borique cristallisé, carbonate de potassium, carbonate de sodium.

Dans le présent article, c’est le minium (oxyde de plomb qui nous intéresse).

Les anciennes couleurs étaient très toxiques car leurs fabrications se résumaient à broyer et mélanger le minium plus divers fondants en particulier le silicate de bismuth et les colorants le plus finement possible. Le décorateur se trouvait donc exposé directement à une intoxication au plomb suivant les manipulations et les poussières aspirées. Je ne retrouve plus un article qui parlait des maladies des décorateurs au XIX siècle, mais les résultats sanitaires étaient catastrophiques !!!

De nos jours les couleurs gardent la même composition, mais la fabrication est très différente.

Le frittage avec fusion qui permet l’amalgame fondant-colorants dans un four spécial avec refroidissement par une trempe à l’eau sous le four. Ensuite un broyage et un tamisage très fin permettent d’obtenir un mélange extrêmement homogène ou le composant plombeux se trouve transformé en bisilicate de plomb c'est-à-dire un produit très stable semblable au cristal.

Par contre les fabricants ne donnent pas la composition de leurs couleurs et pour cause, car chaque couleur à un mélange de fondant propre, en particulier pour les pourpres et les violets qui font appel à l’or et l’argent.

Autre que le plomb on peu signaler le borax qui est utilisé pour les couleurs dites sans plomb.qui ont besoin d’une cuisson à température plus élevée. Une fois la couleur cuite à la bonne température entre 780°C et 820°C les risques sont très minimes. Dans tout les cas, pour avoir des possibilités d’intoxication des études ont montré qu’il faudrait consommer de la salade en vinaigrette tous les jours dans la même assiette pendant très longtemps !!! D’autre part ces couleurs étaient dites alimentaires avant l’arrivée des couleurs sans plomb. !!!Le côté commerciale et sécuritaire jouent leur rôle. On peu aussi conseiller de poser ses décors sur les bords des pièces ou les marlis des assiettes pour éviter un contacte avec les aliments

.De toute façon les décors en couleur vitrifiables sont sensibles au passage en lave vaisselle qui d’expérience fait disparaître le décor sournoisement et progressivement.

Décidément rien n’est éternelle même la peinture sur porcelaine !!!